Vendredi 23 novembre 2018

2017-06-15-Optimiser-son-SSD-sous-Linux

Optimiser son SSD sous Linux - P3ter.fr
A la différence d’un disque dur classique, un Solid Stat Drive (SSD) ne comporte aucune pièce mécanique. Les données ne sont pas écrites sur des plateaux, mais enregistrées dans de la mémoire flash. Les SSD sont donc beaucoup plus rapides et plus résistants. L’inconvénient est qu’ils ont une durées de vie limitée. En fonction des usages il peuvent allez de 5 à 8 ans, avant que les performances ne déclinent sérieusement . Linux fonctionne parfaitement sous cette technologie, mais il existe quelques astuces pour optimiser la performance et la durée de vie de vos SSD.

Optimiser l’usage

Ici, il est question d’augmenter la durée de vie de votre SSD en évitant les écritures superflues. La lecture des données est sans impact sur votre SSD.

1/ Ajout de noatime dans /etc/fstab

L’option noatime, permet de ne pas écrire sur le disque la date du dernier accès en lecture lorsqu’il n’y a pas d’écriture. Éditez le fichier /etc/fstab avec les droits root, et ajoutez noatime sur les lignes correspondantes aux partitions ext4 de votre SSD.

UUID=57480a3f-e7db-4a5e-9fca-7df45f5a7d9d  /               ext4    noatime,errors=remount-ro 0       1

2/ Placer /tmp dans la RAM

Attention : cette modification peut entraîner des erreurs sur les serveurs web.

Plutôt que d’écrire sur le SSD les fichiers temporaires, on peut les placer dans la mémoire vive.
Attention il faut prévoir au moins 1go de RAM qui sera dédié à /tmp.
Éditez le fichier /etc/fstab avec des droits root et ajoutez la ligne ci-dessous :

tmpfs      /tmp            tmpfs        defaults,size=1g

3/ Utiliser la swap en dernier recours

Toujours dans le but de réduire les écritures sur le SSD, on peut obliger le système à utiliser la partition swap, uniquement quand la RAM est pleine, éditez le fichier /etc/sysctl.conf et ajouter, à la fin, la ligne ci-dessous :

vm.swappiness=0

Activer le TRIM

Le TRIM est une technologie qui permet d’améliorer les performances de votre SSD. Elle est supportée sur la grande majorité des SSD. Pour vérifier si le votre est compatible, lancez, avec des droits root, la commande ci-dessous :

hdparm -I /dev/sda | grep TRIM

La commande vous retourne un résultat si votre SSD est compatible.

A partir d’Ubuntu 14.04, le TRIM est activé par défaut sur les partitions ext4 et BTRFS.
Pour les versions antérieures, éditez le fichier /etc/fstab et ajoutez discard dans les options.

UUID=57480a3f-e7db-4a5e-9fca-7df45f5a7d9d  /               ext4    noatime,discard,errors=remount-ro  0       1